Corsica Morning

A+ A A-
Rate this item
(0 votes)

Basée à Ajaccio en Corse, la société GoodBarber vient d’annoncer avoir bouclé l’opération d’acquisition de la startup Mougli, basée à Londres et spécialisée dans les réservations locales en ligne. Le montant de l’opération n’a pas été communiqué, mais cette acquisition marque une nouvelle étape pour la jeune pousse française.

Les premiers contacts ont été établis lors du Challenge de Lisbonne en juillet 2014, où Mougli a remporté le premier prix pour sa solution de réservation et de planification en ligne. Une fonctionnalité qui a retenu l’attention de Sébastien Simoni, CEO de GoodBarber, qui a alors pris conscience du potentiel de Mougli pour ses utilisateurs. ces derniers pouvant grâce à sa plate-forme GoodBarber, construire et développer des applications iPhone, iPad ou Androïd, grâce à son mCMS (un CMS pour mobile).

goodbarber equipe

La première fois que nous nous sommes rencontrés, la cohérence parfaite entre nos deux produits était évidente. Il y a quelques mois, GoodBarber a démarré la création d’un Store “Add-Ons” interne, qui se concentrait sur le fait de pouvoir proposer des fonctionnalités commerciales précieuses pour les différents marchés auxquels s’adresse notre produit. L’ajout des services de planification et de réservation de Mougli est en parfait accord avec cette stratégie.” raconte Sébastien Simoni, CEO de GoodBarber.

Suite à ce rachat, GoodBarber compte booster sa proposition de valeur et proposer une véritable offre de service pour les professionnels du commerce local. Son mCMS, aujourd’hui à la fois pris en main par des particuliers ou professionnels (comme des agences), propose  une solution simple et pertinente pour toutes les personnes souhaitant s’affranchir du développement long et fastidieux souvent constaté lors d’un chantier de mise en place d’une application mobile.

Pour liste la suite de l'article: http://www.maddyness.com/finance/2015/04/01/goodbarber-mougli/

Read more...
Rate this item
(0 votes)

Le FIP Corse Développement de Calao Finance permet de conjuguer une allocation mutualisée dans des PME corses de croissance, tout en bénéficiant d’une réduction d'impôt sur le revenu 2015 de 38 %, soit plus du double que les FCPI/FIP classiques.

 

Le fonds cible des PME évoluant sur des thématiques que connait bien la société de gestion, comme l'art de vivre, le digital média et l'énergie.

 

Pour cela, le FIP Corse Développement bénéficie d’un dispositif d'investissement et de suivi avec un ancrage fort dans l'écosystème régional, grâce à l’appui de son partenaire le Crédit Agricole de Corse. Début novembre Calao Finance est devenu également partenaire de la Mission Entrepreneur, Entreprise, Emploi (M3E), lancée par la communauté d'agglomération du pays ajaccien (CAPA), qui vise à soutenir de manière concrète le développement des PME.

 

Comme le souligne Jean-Paul Barbalosi, directeur des Finances et des Engagements du Crédit Agricole de Corse « l’approche de Calao Finance sur des secteurs bien présents en Corse, en apportant à la fois du financement et surtout du conseil avec ses experts métiers, nous a paru pertinente et nous avons accepté avec enthousiasme de participer au comité de suivi de leur FIP ».

 

En effet, la caractéristique principale de Calao Finance est d'être un « investisseur- entrepreneur » aux côtés des PME. L'apport de Calao Finance aux PME n'est donc pas uniquement financier mais aussi entrepreneurial : à la fois dans des partages d'expériences et de méthodes, mais aussi au niveau business avec le croisement des réseaux relationnels. La société de gestion s’appuie sur une équipe interdisciplinaire composée de financiers, d’entrepreneurs et d’experts sectoriels, tous intéressés à la performance finale du FIP Corse Développement.

 

Les souscriptions au Corse Développement sont ouvertes jusqu’au 31 décembre 2015, à partir de 1 000 euros, la réduction d’impôt sur le revenu de 38 % du montant investi (hors droits d’entrée) est en contrepartie d’un blocage des fonds de 7 ans minimum, sauf cas légaux de déblocages anticipés.

 

Pour la suite de l'article: http://www.gestiondefortune.com/immobilier/rubriques-immobilier/pierre-papier/3939-souscription-ouverte-pour-le-fip-corse-d%C3%A9veloppement.html

Read more...
Rate this item
(0 votes)

Une nouvelle estimation de l'origine des acheteurs de logement permet d'affiner le calcul. 44 % des logements neufs sont captes par des acheteurs exterieurs, en grande majorite pour des acquisitions de residence secondaire. Les menages residents pesent 38 % marche immobilier dans le neuf.



Qui achète les logements neufs en Corse ? Une pression extérieure massive
Concernant le marché immobilier en Corse, la statistique est souvent très lacunaire. Ainsi, l’origine des acheteurs de logements en Corse, sujet « brûlant », n'est pas calculé officiellement

Lors des assises du foncier, le chiffre de 1 achat immobilier sur 5 effectué par un résident a été avancé (via noms de famille). Du côté de Corse-Economie, en croisant les données issues des statistiques de crédits immobiliers et celles sur le montant des transactions, notre estimation donne plutôt du 40 % des transactions pour les ménages résidents et, par conséquent, 60 % par des acheteurs extérieurs ou des sociétés. Donc pas loin de moitié-moitié. 

A travers l’étude des données du recensement effectué en Corse et notamment les données sur les logements, je propose ici une nouvelle approche qui me paraît plus précise. 

Publicité : Pour les personnes souhaitant aller plus loin et ayant un budget, nous pouvons conduire une étude complète sur le sujet, à la demande. 

Cette approche concerne uniquement les logements neufs construits entre 2003 et 2008 (données recensement 2008). Il est possible de distinguer premièrement le type d’occupation (résidences principales/secondaires). Puis, pour les résidences principales de distinguer les propriétaires des locataires mais surtout qui habitait en Corse avant d’emménager et qui habitait en dehors de l’île. 

Attention donc, il n’est question que d’une partie du marché immobilier, les biens immobiliers anciens ne sont pas couverts. 

Première constatation, 44 % des logements achevés entre 2003 et 2008 sont des résidences secondaires ou locations saisonnières. Il s’agit d’un record national, largement devant la région Paca (24 % des constructions neuves) ou Languedoc-Roussillon (21 %). 

Deuxième constatation, pour les résidences principales, les propriétaires qui résidaient déjà en Corse avant l’achat représentent 27 % des transactions neuves et les acheteurs extérieurs 5 % des transactions

Enfin, pour les locations permanente, 24 % du parc de logements neufs est occupés par les locataires déjà résidents et 6 % par des ménages venant de l’extérieur.
 
 
Read more...

In the press

Corsica Morning © All rights reserved.

Login or Register

LOG IN